Vous êtes ici : Accueil > Actualités > LA PLAGIOCEPHALIE POSTIONNELLE - revue de littérature

LA PLAGIOCEPHALIE POSTIONNELLE - revue de littérature

Le 26 avril 2018
 LA PLAGIOCEPHALIE POSTIONNELLE - revue de littérature
revue de littérature sur la plagiocephalie ou tête plate chez le nourrisson

     Dans les 6 premiers mois de la vie , la manifestation de déformations Crâniennes comme un aplatissement uni ou bilatéral de l occiput, posent souvent la question du diagnostic différentiel  et du traitement potentiel . 

     Les recommandations suivantes sont une revue sélective  de la littérature basées sur les études actuelles sur la prévention de la mort subite du nourrisson par la German Society for pediatric Neurology et les recommandations Américaines. 

Pathogénèse.

      A la naissance , les sutures crâniennes se sont pas encore fusionnées, ainsi les os du crânes peuvent bouger en passant les détroits pelviens et le crâne peut rapidement grandir en taille en post partum. 

     La force de croissance la plus importante est la taille du cerveau, dont le volume double dans les 6- 7 premiers mois de la vie. Le crâne est facilement modelable les premiers mois de vie, et l application  de pression / force externe peut emmener à la déformation du crâne cérébral et du viscéro-crâne. 

Placer l’enfant sur son dos  peut ainsi mener a un aplatissement unilatéral ou bilatéral de l’occiput. ( Plagiocéphalie positionelle PP ou brachycéphale positionnelle BP) 

Les déformations positionnelles doivent être distinguées des déformations intra-utérines ou Per- Partum, qui habituellement se corrigent  spontanément et rapidement. Pour cette raison les termes PP ou BP doivent être utilisées après 6 semaines de vie. Les déformations périnatales peuvent revenir a une symétrie positionnelle. 

 Facteurs de risques

Pré-natals 

 

  • Sexe masculin 
  • Primiparité
  • Jeunes Parents 
  • Milieu socio-professionnel
  • Position anormale intra-uterine 

 

Peri-natals

 

  • Interventions obstétriques ( ventouses forceps)
  • Grand poids de naissance
  • Prématurité 
  • Circonférence crânienne importante. 

 

Post-natals

 

  • Position Dorsale
  • Torticolis, mouvement de tête restreints
  • Préférence de latéralité
  • Faible temps de positionnement ventral sous surveillance. 
  • Retard de développement , faible activité. 
  • Nourriture au biberon sans changer de position . 

 

L’espace intra-abdominal limité  ou la position anormale sont discutés comme facteurs prédisposant, et peuvent expliquer l’incidence double chez les garçons qui sont en règle générale plus gros que les filles. Les grossesses multiples sont aussi a plus fort risques. 

Les restrictions de mobilité cervicales ( amenant par example un torticolis ou un saignement dans le corps du muscle Sterno cleido mastoïdien )sont un facteur de risque supplémentaire.

Le torticolis est présent dans 20% des cas de PP. 

Une préférence rotationelle ,peut apparaitre a cause d une stimulation unilatérale, par exemple le nourrir d un seul coté. 

 8% des enfants ont un coté préférentiel avant 16 semaines, et dans la moitié des cas le résultat est un aplatissement unilatéral de l’occiput.  

 

Je suis situé à Paris, dans le 20ième arrondissement, au 1 place Gambetta, a proximité des villes de Montreuil , Bagnolet, et des Lilas ainsi que du 10ième arrondissement, du 11ième arrondissement , et du 12ième arrondissement.

Accessible en métro par la ligne 3 et la ligne 3 bis, en bus par la ligne 26, la ligne 64, la ligne 69, la ligne 61 ainsi que la Traverse.

Ronan Monfort

Ostéopathe D.O. 

Agréé par l'Agence Régionale de Santé.
1, place Gambetta
75020 Paris
01 43 66 28 19

 

 

 

Actualités

Voir toutes les actualités

Horaires :
Du Lundi au Vendredi
de 9h à 20h
et Samedi de 10h à 14h

Consultations sur RDV
uniquement
.